Mohamed Meziane, PDG de Sonatrach, a déclaré que l’Algérie a engrangé des recettes d’hydrocarbures pour un montant de plus de 27 milliards de dollars durant les huit premiers mois de l’année. «Les recettes des hydrocarbures réalisées de janvier jusqu’à fin août
2009 ont atteint plus de 27 milliards de dollars», souligne-t-il en précisant ce chiffre d’affaires englobe à la fois les recettes pétrolières et gazières du pays. Le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, avait avancé en début de l’année que les recettes pétrolières du pays devraient s’établir à près de 40 milliards de dollars en 2009. Les recettes réalisées jusqu’à août représentent ainsi près de 67,5% des recettes prévues pour toute l’année 2009. Actuellement, les cours mondiaux de Brent évoluent autour des 70 dollars en raison d’un retour de confiance en une prochaine reprise économique mondiale.

L’Algérie dispose de capacités de production de pétrole de 1,45 million de barils/jour (mbj) mais sa production effective est de 1,2 mbj en application des décisions de réduction de la production décidées par l’organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Ses réserves prouvées en gaz et en pétrole atteignent quant à elles quelque 40 milliards de barils dont seulement une petite partie est exploitée par Sonatrach et ses associés, selon des estimations déjà révélées par le dirigeant de Sonatrach.

K.I.
Le Financier

Article précédentMédicaments génériques : Le marché algérien pèse 890 millions de dollars
Article suivantLes prix des viandes jugés assez chers par les consommateurs