Réfugiés subsahariens/ L’Algérie accuse le Maroc d’être derrière la campagne raciste sur Facebook

0
Advertisement

L’enquête menée par la section de lutte contre la cybercriminalité de la Direction générale de sûreté nationale (DGSN) pour identifier les initiateurs de pages racistes contre les réfugies subsahariens sur Facebook, a conclu que les auteurs de cette campagne agissent depuis le Maroc.  

«Les individus ayant appelé sur le réseau social Facebook au dénigrement des réfugiés subsahariens étaient des Marocains ayant agi en créant des comptes, des pages et des groupes avec de faux noms», rapporte le site Algérie Scoop citant une source de la section de lutte contre la cybercriminalité qui a indiqué que les exécutants de cette campagne ont appelé les Algériens à perpétrer les pires violences contre leurs frères africains.

La même source explique que des images, fabriquées de toutes pièces, montrant des campagnes de lynchage contre ces subsahariens et les appels à la violence, publiées sur Facebook, ont été récupérées par des parties obscures servant les desseins du Makhzen pour salir l’image de l’Algérie, dans le cadre d’une stratégie menée depuis plusieurs années par les autorités marocaines pour se rapprocher des pays africains, notamment d’Afrique de l’Ouest.

Il convient de rappeler que plusieurs pages, prônant la xénophobie et la haine du Subsaharien, sont apparues en grand nombre sur Facebook. Elles appellent à rien de moins qu’à la purification ethnique. Préoccupés par l’ampleur du phénomène, les services de sécurité ont décidé de déclencher une enquête pour identifier les responsables.

Massi M.

Article précédentBouharoun (Tipasa)/ Rapt d’un enfant, course poursuite et échange de coups de feu
Article suivantContribution/ Comment changer la donne économique, le point de vue d’un chef d’entreprise