Après avoir critiqué les responsables du sport algérien, Toufik Makhloufi fait à nouveau parler de lui. Le double médaillé olympique a refusé publiquement de rentrer en Algérie en compagnie de la délégation officielle. Il prévoit de rejoindre directement la capitale française, Paris, pour préparer de prochaines échéances.

Le double médaillé d’argent du 800 et 1500 m va participer à trois meetings d’athlétisme entre fin août et début septembre. Le champion algérien reprendra du service le 27 août prochain à l’occasion du meeting IAAF Diamond League de Paris qui se déroulera au stade Saint-Denis.

Ceci pour le motif «officiel». En réalité, Toufik Makhloufi aurait bien pu venir en Algérie et s’envoler pour Paris. Mais l’athlète a préféré éviter de servir de faire-valoir aux autorités politiques. Il a confié à des journalistes présents à Rio qu’il ne veut pas «servir de l’arbre qui cache la forêt». Une manière de signifier qu’il préfère se concentrer sur son travail en vue d’engranger de nouvelles conquêtes et pourquoi pas de nouvelles consécrations, que de participer à des cérémonies officielles dédiées à la gloire du prince.

Une chose est sure, le coup de gueule de Toufik Makhloufi, qui a préféré attendre la fin des Jeux Olympiques avant de faire une quelconque déclaration, va sonner comme un séisme dans les milieux sportifs algériens. Réussira-t-il à secouer le cocotier ? Rien n’est sûr dans un pays où l’impunité règne en maîtresse absolue.

Essaïd Wakli

Article précédentFaillite de certains dirigeants du sport algérien/Le ministre demande à Makhloufli de donner des noms
Article suivantEquipe nationale de football/ Feghouli, Ghezzal et Ziti forfaits face au Lesotho