Les travailleurs de la SNVI menacent d’investir la rue, si le gouvernement ne revient pas sur sa décision d’annuler le principe de départ à la retraite sans condition d’âge. «Pas question de revenir sur cet acquis», affirment-ils.

Les employés de la SNVI, à l’instar de l’ensemble des travailleurs exerçant dans les zones industrielles de Rouiba et de Hassi Messaoud, sont déterminés à se battre pour sauvegarder ce qu’ils estiment être un acquis ne pouvant être remis en cause, à savoir le droit de partir à la retraite sans conditions d’âge. Pour eux, la décision prise par le gouvernement, lors de la dernière tripartite, représente un parfait mépris de la nature et des conditions dans lesquelles ils exercent leurs métiers.

Les travailleurs de la direction de la production de Sonatrach à Hassi Messaoud  se sont rassemblés, hier, devant le bloc administratif de l’entreprise pour protester contre cette décision. Un appel a été lancé en direction des travailleurs des grandes entreprises économiques pour renforcer ce mouvement et le radicaliser.

Rappelons que les employés de la SNVI ont pu mettre en échec la décision de révision du principe de départ à la retraite sans condition d’âge en 2011.

Massi  M.