Revenus financiers occultes/ 172 Algériens ont triché et détourné l’équivalent de 22 millions d’euros

0
Advertisement

Durant les 6 premiers mois de 2016, au moins 172 algériens ont utilisé des revenus financiers occultes pour procéder à l’acquisition de propriétés immobilières ou d’autres biens dont la valeur est très élevée et ne correspond pas au niveau des revenus déclarés. Ces Algériens ont été débusqué par les services de la direction générale des impôts (DGI). Ils ont été contraint de verser  2,26 mds de DA de pénalités, soit l’équivalent de 22 millions d’euros. 

C’est du moins ce qu’indique  le directeur par intérim des recherches et vérifications (DRV) à la DGI,  Belkacem Arab Yacef. Ce dernier a expliqué que  grâce à la vérification approfondie de situation fiscale d’ensemble (Vasfe), une procédure destinée aux personnes physiques exclusivement, , 172 dossiers ont été vérifiés et 2,26 mds de DA de pénalités ont été constatées.  « Si l’on constate qu’un chef d’entreprise ou un salarié se mettait à acquérir des biens dont la valeur est très élevée et ne correspond pas au niveau des revenus déclarés, on peut intervenir par le biais de la Vasfe », explique enfin Belkacem Yacef selon lequel les opérations de contrôle fiscal effectuées durant le premier semestre 2016 par la Direction générale des impôts (DGI) ont porté sur 17.685 affaires et transactions avec un montant de 21,5 milliards de DA de droits et pénalités, soit l’équivalent de 210 millions d’euros.

 

Article précédentHistoire/ Des personnalités demandent aux candidats à la présidentielle française de reconnaitre les crimes coloniaux
Article suivantUne nouvelle usine de montage à Saïda/ Après Hyundai, Tahkout s’offre Suzuki