Revue de presse. FAF-Hannachi, le torchon brûle

    0
    Advertisement

    Tout porte à croire que la relation entre la Fédération algérienne de football et le président de la JSK, Moh Chérif Hannachi, devrait de plus en plus se dégrader après les accusations que s’échangent les deux parties.

    En effet, tout avait commencé quand le patron de la formation kabyle a décidé de s’exprimer vertement en ce qui concerne l’affaire de la sanction de son club après le décès du joueur camerounais, Albert Ebossé, en critiquant le silence de la FAF qui, selon lui, n’avait pas aidé son club. Le président, Hannachi, est ensuite allé loin en révélant de graves affaires en relation avec la FAF.

    Cependant, ce qui a sorti la Fédération de ses gons est cette affaire de non-payement des arriérés de l’ancien joueur malien, Cheikh Omar Dabo, ce qui a failli coûter cher au club puisqu’il était menacé de relégation par la CAF. Les responsables de la fédération ont tenu à préciser que cette structure avait aidé le patron de la JSK en lui avançant des sommes d’argent et en lui faisant des facilités mais que malgré cela il a continué à demander des aides notamment dans cette affaire de Dabo où il se devait de payer les arriérés et les amendes.

    Lire la suite sur Le Jour d’Algérie

    Article précédentCAN 2015 : L’Algérie décline la proposition de la CAF
    Article suivantRacisme en France et « complots » au sein de l’équipe nationale : les révélations dangereuses de Rafik Djebbour