Près de 14 millions d’estivants sont passés, cet été, par les plages du littoral oranais, selon les estimations du 2e groupement de la gendarmerie nationale, communiquées récemment, dans le cadre du bilan du plan Delphine piloté, souligne-t-on par ce corps de sécurité. Si l’on se fie à ce bilan, cette saison estivale a permis, encore une fois, à la wilaya d’Oran de se hisser sur le haut du podium des wilayas les plus visitées du pays.

Selon la même source, le mois d’août a affiché un taux record de visiteurs, qui ont foulé le sable doré des 33 plages autorisées à la baignade à El-Bahia, où ils ont apprécié l’ambiance des soirées et des animations programmées tout le long de l’été. Néanmoins, la saison estivale 2014, qui a pris fin, est une opportunité, pour les responsables locaux, de dresser la liste des nombreuses insuffisances et lacunes, qui, le moins qu’on puisse dire, ont été nombreuses, perturbant ou tout simplement gâchant les vacances de certains estivants.

Rappelons qu’au départ des préparatifs de la saison estivale, des instructions claires ont été données aux différents responsables des daïras côtières. Mais sur le terrain, l’appréciation est mitigée du fait que de nombreux aménagements réalisés ont été entachés par des problèmes récurrents, qui auraient pu être pris en charge par les responsables locaux.

Lire la suite sur L’Écho d’Oran