blank

Les démons de la violence se sont réveillés encore une fois dans le chaudron de Kef Hamouda, théâtre et centre de gravité de violences récurrentes à Berriane, daïra située à 45 Km au nord du chef lieu de wilaya, Ghardaïa. 

Selon nos sources locales, les échauffourées ont débutées mardi, vers 22h30, juste à la fin du match de coupe de monde entre notre équipe nationale et celle de la Corée du Sud, match gagné avec panache par l’Algérie , lorsque des escarmouches, invectives et insultes ont fusées entre bandes de jeunes des deux communautés à proximité Des deux cotés de la route nationale N 1, devenu par la forces des évènements depuis 2009 la frontière entre deux communautés et tacitement reconnue comme telle par les deux parties.

Les éléments du groupe d’intervention de la gendarmerie se sont très vite interposés pour éviter la confrontation entre les deux camps.  Ce qui a provoqué l’ire de quelques jeunes de ce quartier reprochant aux autorités le fait que ce soit toujours eux qui se font repousser par les forces de l’ordre. De violents incidents ont alors éclatés entre les forces de sécurité et les jeunes. Plusieurs gendarmes et policiers, (5 selon une source sécuritaire) ont été blessés. Les affrontements se sont poursuivis jusqu’au matin et des dizaines d’explosions de grenades lacrymogènes se faisaient entendre toute la nuit et n’ont cessés que vers 4 heures du matin.

Lire la suite sur El Watan

Article précédentRevue de presse. Le PDG d’Air Algérie insulte la communauté algérienne résidant à l’étranger
Article suivantRevue de presse. La moitié des matchs ont été joués : dessine-moi un demi-Mondial