Les services de renseignements français cherchent à authentifier la présence d’un jeune Français de 22 ans, Maxime, parmi les combattants de l’organisation de l’État islamique filmés en train de décapiter des militaires syriens.

Plusieurs spécialistes du terrorisme, dont le chercheur Jean-Charles Brisard, ont affirmé avoir reconnu un Français, Maxime, parmi des combattants de l’organisation de l’État islamique (EI) filmés en train de décapiter plusieurs otages militaires syriens. Dans cette même vidéo, diffusée dimanche 16 novembre, les jihadistes exposent également les restes de l’humanitaire américain Peter Kassig.

Lire la suite sur France24

Article précédentOuld Dada : Un rassemblement prévu le 19 novembre devant le Ministère de la Justice
Article suivantRevue de presse. Les Algériens accrochés à la santé de Bouteflika