L’Algérie devrait suivre le modèle de développement économique et industriel turc. C’est ce qu’a prôné un ancien conseiller du gouvernement turc, Ahmet Fidai Oglu, qui était hier l’hôte du Centre arabo-africain d’investissement et de développement (CAAID), un cabinet de consulting et d’études économiques.

Ponctuant une visite de plusieurs installations industrielles et économiques implantées à l’ouest du pays, cet ancien conseiller turc a plaidé, lors d’une conférence-débat, l’opportunité pour les opérateurs commerciaux, industriels et producteurs algériens de développer la production locale au lieu de se contenter d’importer uniquement. Selon l’hôte du CAAID, les entrepreneurs algériens qui disposent du soutien multiforme de leur gouvernement pourraient suivre l’exemple turc et bénéficier de l’expertise et du savoir-faire technologique développés par la Turquie.

L’occasion pour Ahmet Oglu d’évoquer les similitudes entre la Turquie d’il y a vingt ans et l’Algérie actuelle qui dispose d’un potentiel économique et commercial, d’une base infrastructurelle et de plusieurs «moyens» qu’elle est appelée à bien valoriser. Et ce, dans le contexte où l’entente parfaite existe entre les deux pays, entre leurs gouvernements notamment, n’avait-il pas manqué de relever.

Lire la suite sur Le Soir d’Algérie 

Article précédentRevue de Presse. Noël en Algérie : la fête des uns fêtée par les autres
Article suivantVidéo- De l’ignorance « crasse » des députés algériens