Revue de presse. Le Rwanda marque les 20 ans du génocide, la France en accusation

    0
    Advertisement

    Le président rwandais, Paul Kagame, a réitéré lundi ses accusations contre la France à l’occasion des cérémonies de commémoration du génocide de 1994 à Kigali, où les représentants français ont été jugés indésirables.

    Paris avait annoncé samedi sa décision d’annuler le déplacement dans la capitale rwandaise de sa ministre de la Justice, Christiane Taubira, à la suite d’une nouvelle interview à charge de Paul Kagame dans l’hebdomadaire Jeune Afrique. Le dirigeant rwandais récidive dans un entretien publié lundi dans Libération dans lequel il affirme que « la France a été impliquée au Rwanda avant et pendant le génocide. Et peut-être même après ». Il ajoute que la France et la Belgique ont contribué à « l’émergence d’une idéologie génocidaire ». Joignant le geste à la parole, les autorités rwandaises ont fait savoir dimanche soir à l’ambassadeur de France à Kigali, Michel Flesh, désigné pour remplacer Christiane Taubira, qu’il n’était pas autorisé à participer aux cérémonies du stade Amahoro. La France s’est toutefois associée au peuple rwandais « pour honorer la mémoire de toutes les victimes du génocide ». « Le génocide rwandais a été une des pires atrocités de notre temps. Il a été commis alors que le monde savait et n’a pas pu l’empêcher. Il a marqué notre humanité et nos consciences », déclare lundi la présidence française dans un communiqué.

    Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

    Article précédentRevue de presse. Yasmina Khadra publie son nouveau roman « Qu’attendent les singes »
    Article suivantAlger : Hommage à Jean Sénac, le poète rebelle