Lu sur La Gazette du Fennec

Dos au mort après sa défaite face à la Belgique, l’Algérie n’a pas fait que gagner son match face à la Corée du Sud, une obligation pour rester en course pour la qualification. L’EN s’est carrément déchainé face à des Sud-Coréens qui ne comptaient plus les buts encaissés ! Quatre ! Jamais une Equipe nationale n’a fait autant en phase finales de la Coupe du monde…un record en Afrique même ! Incontestablement, ce Corée du Sud –Algérie (2-4) va rester dans les annales.

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas. Ouf, Vahid Halilhodzic n’en est pas ! Le sélectionneur national a retenu les leçons de Belgique-Algérie en se présentant face à la Corée du Sud avec d’autres ambitions que celles de la regarder jouer. Démarrant la rencontre dans une configuration résolument offensive, cette EN était venue faire le jeu et attaquer. Ça s’est confirmé dès l’entame du match avec des incursions multiples, tantôt à gauche tantôt à droite.

Les quelques tacles intimidants n’ont pas dissuadé les Algériens de mettre le pied sur le ballon qui ont donné le ton d’entrée !

Tous ont marqué, il n’a manqué que Feghouli !
Trois des quatre attaquants alignés face à la Corée du Sud ont marqué des buts. Slimani 26′, Djabou 38′, Brahimi 62′ ont marqué coup sur coup pour l’Algérie. Même Rafik Halliche(28’) a eu son petit moment de gloire en doublant la mise d’une superbe tête rageuse suite un corner de Djabou. Il n’a manqué que le maestro Feghouli, auteur néanmoins d’une belle prestation dans un rôle de distributeur, pour clore ce beau récital de buts. Même le grand Ronaldo, Il Fenomeno, a été impressionné par la qualité du but dans sa construction digne « d’un jeu vidéo » !
Une première dans l’histoire
 
Jamais une équipe nationale n’a réalisé un aussi large score lors d’un match de Coupe du monde. Même la magnifique EN de 1982 n’a pas su faire mieux. Du moins en un match. L’EN version Halilhodzic, avec des joueurs révoltés, a réussi même l’exploit d’égaler son ainée de 1982 en nombre de buts marqués. Cinq chacune. Sauf que celle-ci l’a fait en deux matches seulement. La performance est de taille et nul doute que l’échec face à la Belgique est désormais aux oubliettes !
Lire la suite sur La Gazette du Fennec