Revue de presse. Plusieurs arrestations avant le meeting de Sellal à Tizi Ouzou

    0
    Un cordon sécuritaire impressionnant pour empêcher le rassemblement des partis boycotteurs. Alger, le 12 mars 2014. Photo : Djamila Ould Khettab
    Advertisement

    Lu sur El Watan

    La maison de la culture de Tizi Ouzou, où doit se tenir ce dimanche 6 avril un meeting électoral de Abdelmalek Sellal, représentant du candidat Abdelaziz Bouteflika, a été quadrillée par les services de sécurité dès les premières heures de la matinée.

     

    Un groupe d’opposants aux élections, notamment des étudiants ayant pu passer les cordons de sécurité, a tenté de manifester, vers 9h40, devant l’entrée de la maison de la culture et une vingtaine d’arrestations a été opérée par les services de sécurité.

    Les manifestants brandissaient des cartes et scandaient «pouvoir assassin ! » et « Djazair houra democratia ».

    La police a placé un dispositif filtrant sur la route menant à l’Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, pour prévenir tout mouvement des étudiants, qui a lancé un appel, il y’a quelques jours, à un rassemblement ce dimanche devant la maison de la culture, pour «dénoncer une farce électorale d’un candidat absent des radars, effectuée avec l’argent du contribuable  et dire non à la propagande qui veut faire de notre pays une dictature révolue».

    Selon notre journaliste sur place, Sellal était déjà à l’intérieur de la salle de la maison de la culture lorsque les arrestations ont été opérées. De nombreux journalistes n’ont pu accéder à la salle. Le directeur de campagne de Bouteflika, aurait transité par le siège de la wilaya, limitrophe de la maison de la culture.

    Lire la suite sur El Watan

    Article précédentAbdelmalek Sellal à Tizi-Ouzou : quelques interpellations devant la salle de meeting
    Article suivantAbdelmalek Sellal : « Bouteflika a fait du tamazight une langue nationale, il est temps de passer à une autre étape »