La couleur de la prochaine rentrée scolaire s’annonce d’ores et déjà. La rencontre qui a réunie jeudi passé, les syndicats de l’éducation avec la première responsable du secteur de l’éducation, s’est soldée par un échec sur tous les plans.

Beaucoup de sujets ont été soulevés par les syndicats, notamment la violence en milieu scolaire, mais, rien de concret. La violence en milieu scolaire est devenue un problème social d’une importance croissante.

La violence a envahi l’école qui devrait en principe permettre à l’individu de développer ses capacités intellectuelles, et l’inciter à apprendre toujours plus. Mais de nos jours, ce phénomène ne cesse de se propager influant ainsi sur la vraie mission de l’école. Il touche toutes les catégories de la société.

La violence, sous toutes ses formes, s’est incrustée au sein de l’Ecole algérienne pour devenir, à la fin, un mal quotidien. Une réalité que les professionnels du secteur ne peuvent plus occulter. Ce phénomène, qui se réduisait auparavant à des cas de « petites » violences entre élèves, agressions contre les professeurs ou dégradations des locaux scolaires, cède la place aujourd’hui à des faits bien plus graves.

Lire la suite sur Les Débats

Article précédentRevue de presse. Crédits gratuits : Les mirages de l’argent facile
Article suivantRevue de presse. Permis de conduire biométrique : Un casse-tête pour les conducteurs