Le transport dans la capitale va connaître un changement. Amar Ghoul promet de désengorger la capitale en ouvrant l’accès aux voies maritimes. C’est l’un des moyens efficaces pour desserrer l’étau sur la circulation automobile qui devient de plus en plus insupportable.

C ‘ est depuis des mois qu‘on en parle. Mais pour le ministre il est temps de passer au mode opératoire qui faciliterait la circulation dans les grandes métropoles. Le projet en question a été entériné après une consultation des experts.

Le transport maritime le long des côtes d‘Alger connaîtra incessamment l‘ouverture d‘une ligne reliant Tamenfoust au port de plaisance d‘Alger non loin de la Pêcherie. Si l‘on en croit le ministère, cette option sera d‘abord à titre d‘essai et sera étendue, par la suite, vers la côte ouest de l‘Algérois. On assure que c‘est l‘ENTMV qui sera chargée des dessertes. Pour les spécialistes du transport, le but de cette démarche « est de transférer le trafic de voyageurs par route vers celui maritime, pour lutter contre la congestion de la circulation automobile.

Il s‘agit également d‘offrir des moyens de plaisance aux algérois et aux touristes dans la Baie d‘Alger ». Le ministre Amar Ghoul, qui privilégie cette solution, a indiqué que « les tarifs seront étudiés et soutenus par le secteur ». L‘opération, dit-on, connait une cadence accélérée avant le début de l‘été qui connait habituellement des pics de circulation automobile impressionnants.

Plus tard, les villes comme Annaba et Oran bénéficieront du même projet, si toutefois l‘option maritime serait une réussite. Les infrastructures existantes pour ce genre de transport seront réhabilitées et pourquoi pas modernisées afin de faire face à la demande et l‘exigence de la sécurité des voyageurs. A la direction du transport d‘Alger, on indique que le train est en marche.

Toutes les conditions pour rendre cette initiative opérationnelle ont été évaluées. On ne manque pas d‘ailleurs de rappeler que ce projet remonte, en effet, à 2003. Mais pour des raisons encore inconnues, le projet n‘a pas encore vu le jour. Dans la foulée, le ministère prévoit aussi de mettre sur pied le plan circulation qui touchera les points noirs de la congestion automobile. Il est prévu, d‘ailleurs, de libérer toutes les voies et ruelles ayant été fermées.

La construction de deux grands parkings (Reghaïa et Zeralda) a été avalisée. D‘autres parkings, dont la gestion sera confiée à des entreprises sous-traitantes, sont en cours de finalisation. Le ministre, qui mise sur la politique de proximité dans les transports publics, veut mettre en place des tarifs promotionnels pour le transport en métro, tram et bus publics.

Lire la suite sur Le Midi Libre