Revue de presse. Un ancien champion de France d’escrime choisit l’Algérie

    0
    Advertisement

    Rencontré à Alger pour sa première visite en Algérie, l’ancien champion de France d’escrime (fleuret), Roman Djtli (24 ans),  au riche palmarès, qui vient d’opter pour les couleurs nationales, s’est livré à El Watan pour évoquer son choix pour l’Algérie.

    – Veuillez vous présenter à nos lecteurs ?

    Je m’appelle Roman Djitli, j’ai 24 ans. Mon père est d’origine algérienne et ma mère est Allemande. Je suis originaire de la région parisienne et j’habite à Joinville-le-Pont (Paris). Je suis diplômé de Sportcom, une école de journalisme et communication. J’ai débuté l’escrime (spécialité fleuret) à l’âge de 6 ans. Aujourd’hui, ma carrière prend un nouveau tournant, car je passe de l’équipe de France à l’équipe d’Algérie.

    – Pourquoi ce choix pour la sélection algérienne ?

    Mes grands-parents paternels étant algériens, j’ai toujours souhaité renouer avec cette nationalité. Le sport a été un levier pour revenir sur mes origines et celles de mon père. De plus, le projet sportif de la Fédération algérienne d’escrime, porté par Raouf Bernaoui, m’a tout de suite emballé. Le fait de pouvoir apporter ma pierre à l’édifice pour aider l’Algérie à revenir au-devant de la scène continentale et internationale est pour moi un honneur.

    – Est-ce que vous avez obtenu facilement la lettre de sortie de la part de la Fédération française d’escrime ?

    Grâce au soutien des…

    Lire la suite sur El Watan.

    Article précédentRevue de presse. Démission du gouvernement français
    Article suivantRevue de presse. Nigéria : l’armée rejette le « califat islamique » proclamé par Boko Haram