… Sa tentative d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). En marge des Assises nationales de la santé organisées depuis hier, lundi, au Palais des Nations, le directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, Louis Sambo, a tenu à saluer les mesures mises en œuvre par l’Algérie pour atteindre ces ambitions de développement. 

L’Algérie, bonne élève de l’Afrique pour la réalisation des OMD

L’Algérie figure parmi les pays africains qui ont réalisé le « plus d’avancées » en matière de santé dans le cadre de la réalisation des OMD a déclaré hier Louis Sambo à l’APS. Le directeur régional de l’OMS pour l’Afrique a souligné l’implication du gouvernement algérien, qui organise par exemple les Assises nationales de la santé pour développer le secteur et assurer l’accès aux soins à tous les Algériens.

En accord avec ce constat enthousiaste de Mr. Sambo, le Premier ministre Abdelmalek Sellal, a assuré que les recommandations qui découleront de ces assises « constitueront la base sur laquelle s’appuiera le gouvernement dans l’élaboration d’une nouvelle loi qui définira les grandes lignes du système national de santé pour les années à venir, et encadrera ses activités et ses modes de gestions afin d’assurer aux citoyens une couverture sanitaire et des services publics au niveau des standards internationaux en la matière ».

Ce n’est pas la première fois que les efforts fournis par l’Algérie sont ainsi mis en lumière. Le dernier rapport du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), chargée d’évaluer la mise en œuvre par chaque pays signataire des OMD, avait déjà souligné, en 2005 que l’Algérie était en voie d’atteindre l’ensemble des objectifs dans les délais prescrits. En particulier, le rapport avait jugés considérables les progrès réalisés dans les domaines de la lutte contre la pauvreté, l’éducation, la santé, l’égalité des sexes et la préservation de l’environnement.

Un bilan inégal en Afrique, à un an de la date butoir

Mr. Sambo est plus critique quant au bilan de l’Afrique dans son ensemble. « Même si des progrès ont été enregistrés par certains pays africains dans le domaine de la santé, à l’instar de l’Algérie, cela n’est pas suffisant pour atteindre tous les objectifs d’ici 2015 pour l’ensemble du continent, » a-t-il constaté.

Afin de palier ce retard, Mr. Sambo recommande aux gouvernements africains d’être réaliste, « en procédant à l’évaluation et la relance des services de santé dans les pays africains, en vue d’atteindre tous les citoyens et leur fournir des soins de qualité et selon les priorités de santé publique ».

Infographie : mieux comprendre les Objectifs du millénaire pour le développement