Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière veut corriger une «injustice» qui a touché des centaines de cadres du secteur depuis plusieurs années. Il est question de revaloriser les salaires d’employés de la santé dont les carrières n’ont connu aucune évolution depuis 2008 et la mise en application de la nouvelle loi.

Ceux là ont été appelés, en mai et juin dernier, à prendre part à un concours national, à la faveur des résultats duquel, des revalorisations salariales variant entre 4500 et 18 000 dinars seront opérées. «Les employés des différents corps du secteur de la  santé, reçus au concours organisé en mai et juin 2015 bénéficieront d’une revalorisation  salariale allant de 4.500 à 18.000 DA», a déclaré à l’APS, El-Hadj Bencherik, directeur des ressources humaines au ministère de la Santé, précisant que «cette augmentation sera appliquée par les directeurs et gestionnaires des établissements sanitaires et concernera 2.120 médecins spécialistes, 4.030  chirurgiens dentistes, 11.300 généralistes, 650 psychologues, 860 biologistes, 195 pharmaciens et 52.000 paramédicaux, dont 3900 sages-femmes et 2.165 auxiliaires médicaux en anesthésie et réanimation (AMAR), outre ceux exerçant dans d’autres secteurs».

L’annonce sera certainement bien accueillie par ces employés de la santé dont la carrière est restée en stand-by depuis 2008.

Elyas Nour

Article précédentLes politiciens algériens/Des dirigeants « dépourvus de compétences et de vision »
Article suivantFootball/ Soutien tiède de Raouraoua à Gourcuff