Plus de 180.000 jeunes, âgés de 30 ans et plus, ont bénéficié d’une dispense du service national. C’est ce qu’a indiqué, hier, le ministère de la Défense nationale dans un communiqué dressant le bilan de cette opération.

«Depuis le début de cette opération en mars 2011 et jusqu’au 30 avril 2015, le nombre de citoyens ayant bénéficié des mesures présidentielles s’élève à 184 818, dont 2 514 résidents à l’étranger», indique-t-on de même source, tout en ajoutant que «la situation de 503 751 citoyens retardataires jusqu’à la classe 2010 a été régularisée, pendant cette même période».

Pour rappel, depuis son arrivé au palais d’El Mouradia en 1999, le Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a effectué plusieurs opérations de dispense au profit de jeunes retardataires ou insoumis. La dernière en date remonte à la fin de l’année écoulée. En effet, le 24 décembre dernier, le MDN avait invité «les jeunes citoyens ayant atteint l’âge de 30 ans et plus au 31 décembre 2014 non encore incorporés, et ceux déclarés insoumis, à se rapprocher des structures du service national pour bénéficier des dispositions de dispense».

A noter par ailleurs que le gouvernement a promulgué, il y a quelques mois, une nouvelle loi relative au service national. Parmi les nouveautés du texte, la réduction de la durée du service national à une année. D’autre part, il a été décidé que ce dernier est désormais pris en compte dans le calcul de la retraite.

Elyas Nour