SOS Disparus a organisé ce samedi 29 septembre un rassemblement près de la Grande Poste pour démontrer leur opposition à la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, texte lancé jour pour jour il y a 7 ans.

Des organisations ont soutenu les familles des disparus. On peut citer le RDLD, le MJIC, le Comité des chômeurs et le Snapap. Plusieurs militants ont été arrêtés, dont Tarek Maaemri, Fares Affak et Douaib « Pastis ». Ils ont été emmenés au commissariat de Cavaignac, puis relâchés dans l’après-midi.

La police n’a pas été tendre avec les participants au rassemblement.

Les proches des disparus réclament Vérité et Justice. «s’ils sont morts, donnez nous nos enfants on les enterre, s’ils sont en prison, libérez les », ne cessent de clamer les mères des victimes de rapt.

Achour Ben Saci

Article précédentHandball : Le GSP remporte la Coupe d’Algérie
Article suivantL’Algérie s’oppose aux paiements des rançons