La sélection nationale algérienne jouera gros ce mardi face à la sélection sénégalaise. L’EN sera face à son destin. Une rencontre face aux Lions de la Terranga aux allures de finale. Le sélectionneur national, Christian Gourcuff, a déjà commencé à préparer la rencontre. Après avoir répondu aux questions des médias, il s’est rendu directement à la tribune officielle où il a suivi la rencontre Sénégal-Afrique du Sud. Le but était d’avoir une idée sur les Lions de la Terranga, prochain adversaire. Gourcuff, et même s’il est serein et optimiste, est quand même sous pression. La pression du résultat. Même si l’EN a fait un parcours exceptionnel lors des éliminatoires, tous les Algériens attendent une participation honorable au cours de cette CAN.

Il doit réussir le pari pour conforter le choix de la FAF
Gourcuff n’aura pas uniquement la pression du peuple algérien, mais aussi celle de la FAF. Même si le président de la Fédération, Mohamed Raouraoua; n’exerce aucune pression sur Gourcuff, direct ou indirecte, le technicien français doit réussir le pari et qualifier l’EN au moins en quart de efinal. Cela permettra à la FAF de conforter le choix de Gourcuff comme sélectionneur national. Une grosse polémique était née l’été dernier lorsque Halilhodzic était parti à destination du Trabzonspor. Gourcuff doit donc réussir cette CAN pour conforter le choix de Raouraoua, même si cela a pu être confirmé au cours des éliminatoires où l’EN avait produit un jeu mille fois meilleur que lors de l’époque Halilhodzic.

Article précédentCAN 2015 : Le Cameroun mis en échec par la Guinée, suspense total dans le groupe D
Article suivantHocine Aït Ahmed en danger de mort : le FFS nous en dira plus ce dimanche matin