Le directeur de la prison d’El Harrach et d’autres responsables du même pénitencier sont suspendus de leurs fonctions par le ministère de la Justice. La décision intervient 48 heures l’évasion énigmatique d’un baron de la drogue.

Il y a deux jours, en effet, un important trafiquant de drogue a réussi à s’évader de la prison d’El Harrach en se faisant passer pour un visiteur. L’enquête préliminaire a révélé que l’évasion n’a pu être possible que grâce à la complicité de l’avocate qui, moyennant une énorme somme d’argent, a introduit, dans son sac, un pantalon et une chemise pour permettre à son mandant de se fondre dans la foule. L’avocate est sous les verrous.

Soupçonnés de complicité, douze gardiens du pénitencier sont également suspendus de leurs fonctions en attendant les résultats de l’enquête.

Pendant ce temps, le dealer est dans la nature. Les recherches entamées par les services de sécurité pour le retrouver n’ont toujours pas abouti.

C’est la première fois que la prison d’El Harrach, l’une des plus importantes du pays, enregistre un tel évènement.

Essaïd Wakli

Article précédentMédias/ Le ministère de la Communication veut bloquer le rachat d’El Khabar par Rebrab
Article suivantSécurité routière/ Le profile psychologique de l’automobiliste algérien à l’étude