Après les trois satellites mis en orbite, lundi dernier, depuis l’Inde, le directeur général de l’Agence, Azzedine Oussedik, a déclaré hier que l’ASAL lancera, avant juin 2017, un premier satellite dédié exclusivement aux communications. Son nom sera Alcomsat1, comme Algerian communication satellite.

«Le satellite Alcomsat1 sera lancé avant la fin juin 2017 avec pour objectif de renforcer la souveraineté nationale dans les domaines des télécommunications, de la télédiffusion, de la téléphonie et d’Internet», a déclaré ce responsable. Il a indiqué que le satellite en question disposera d’une station terrestre à Bouchaoui, à l’ouest d’Alger, «avec des redondances» au niveau des Hauts Plateaux.

Ce sont des Algériens qui prendront en charge la gestion, le fonctionnement et l’exploitation de ce satellite. Azzedine Oussedik a révélé que 150 cadres titulaires du Phd et du Master sont actuellement en formation. «C’est un programme qui est réalisé en partenariat avec les Chinois», dira-t-il, avant de signaler que 170 autres cadres «sont en train d’apprendre et de participer à la réalisation de satellites».

Rappelons que l’ASAL a lancé lundi dernier trois satellites (Alsat-1B, Alsat-2B et Alsat-1N) à partir d’une base située au sud-est de l’Inde. Ces des satellites sont spécialisés dans la recherche et la surveillance de la terre. Des experts algériens étaient sur place pour assister au lancement.

Elyas Nour

Article précédentSour El-Ghozlane (Bouira)/ Disparition d’une adolescente de 15 ans depuis dimanche  
Article suivantVidéo. EN de football/ Les joueurs retenus pour la rencontre contre le Cameroun