Dans un article publié ce lundi 13 octobre intitulé « Sales tentatives de museler la presse libre en Algérie : le ministre de la communication veut assassiner El Khabar », le quotidien arabophone accuse le ministre de la communication, Hamid Grine, d’exercer des pressions sur les grands annonceurs privés pour qu’ils cessent de lui donner de la publicité. Selon El Khabar, le pouvoir, à travers le ministre de la Communication, veut liquider les titres indépendants en les étouffant financièrement. Motif : leur ligne éditoriale critique à l’égard « du régime et du Président Bouteflika»

Mais face à ces accusations, le ministère de la Communication n’a pas hésité à réagir. le chargé de la communication au niveau de ce ministère Madjid Bekkouche, joint par téléphone, qualifie ces accusations d’ « infondées ». Notre interlocuteur a affirmé également «ne pas avoir encore abordé le sujet avec le ministre ». Dans sa déclaration à Algérie-Focus, Madjid Bekkouche a exclu d’éventuelles poursuites contre le quotidien arabophone El Khabar suite à ce dossier incendiaire publié à l’encontre du ministre de la Communication, Hamid Grine.

Yacine Omar