Un attentat kamikaze aurait été déjoué in extremis en Kabylie au niveau de la localité de Maâtkas, à 20 km au sud-ouest de Tizi-Ouzou. Le terroriste qui comptait actionner sa charge  à l’intérieur du commissariat de la localité avait en sa possession une quantité considérable de munitions.

Plusieurs médias ont relayé cette information ce jeudi matin. Des sources sécuritaires ont officieusement confirmé cette information, précisant qu’un « terroriste kamikaze a été mis hors d’état de nuire dans la nuit du 23 au 24 mars 2016, à Maâtkas, après une chasse à l’homme, et un lot de munitions a été récupéré ». Mais, pour l’heure, aucune instance officielle n’a fourni la moindre confirmation.

Les sources non officielles se contentent de préciser que « l’avortement de cette opération a été rendu possible grâce au concours des citoyens des villages de Maâtkas, et leur engagement héroïque aux côtés des forces de sécurité ».

Selon des sources locales, le terroriste comptait commettre un attentat suicide contre le commissariat de la localité. Mais, fort heureusement, il a  été abattu par les éléments de la sûreté de la daïra de Maâtkas.