L’augmentation de la quote-part algérienne de pêche de ce thonidé a  été attribuée dans le cadre du nouveau Total des captures admissible  (TAC) qui a été relevé de 20% par an pendant trois ans dans l’Atlantique Est  et en Méditerranée.

L’Algérie a arraché, lundi soir à Gênes (Italie),  une augmentation de son quota de pêche de thon rouge sur les trois prochaines  années, un prélude pour rétablir sa quote-part initiale qui était de 5% du total  des captures admissibles (TAC) en Méditerranée et Atlantique Est.
Contacté par téléphone par l’APS, le chef de la délégation algérienne  participant à la 19ème réunion extraordinaire de la Commission internationale  pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (Cicta), Kamel Neghli, a précisé  que le quota de l’Algérie de thon rouge avait été fixé à 543 tonnes (T) pour  2017 contre 243 T en 2014.

Lire la suite sr El Watan