Les accusés impliqués dans l’affaire de trafic de cocaïne, dont le chanteur Reda Sika, risque la prison à vie. En effet, aujourd’hui, le procureur général près le tribunal criminel d’Alger, Talbi Farid, a requis réclusion criminelle à perpétuité à l’encontre des 20 personnes présentées au juge.

«Il y a parmi les accusés des stewards d’Air Algérie, un lieutenant de police, le chef adjoint de la sûreté urbaine d’Ouled Fayet et aussi un officier qui travaille à la brigade d’intervention et de recherche à la sûreté de la Wilaya d’Alger. Tout cela pour faciliter les agissements de ce réseau criminel», a souligné le Procureur, dont les propos ont été repris par l’APS.

Pour rappel, l’un des stewards est le chanteur Réda Sika. Ce dernier a de nouveau nié les faits devant le juge lors de son procès qui s’est ouvert le 1er décembre.  Les accusés, en grande partie, des officiers de la police, ont profité de leur position, comme l’a rappelé le procureur afin de faire rentrer illégalement de la drogue en Algérie. Pour l’homme de loi les hommes ont outre-passé leurs pouvoirs et ont ainsi aggravé leur cas. à ses yeux,

Bien évidemment, il faudra attendre le verdict du juge Omar Benkharchi. Vingt deux personnes sont impliquées dans cette affaire. Deux sont donc en fuite. L’accusé principal, le chef du réseau apparemment, est un certain F. Abdennour. C’est ce dernier qui avait cité la première fois le chanteur Réda Sika. Pour rappel, cette affaire remonte à 2011 lorsque les services de sécurité ont arrêtées, le 2 octobre, à l’aéroport Houari Boumediene d’Alger, un steward en possession d’une quantité de cocaïne. Après enquête, il s’était avéré que c’est un véritable réseau. Des stewards acheminaient de la drogue à partir d’Espagne et du Mali, en profitant de leurs fonctions.

Elyas Nour