Farid Bedjaoui

Farid Bedjaoui, le sulfureux personnage du scandale Sonatrach, l’homme qui aurait remis des pots-de-vin d’une valeur de 200 millions de dollars à des dirigeants algériens pour permettre à la compagnie italienne Saipem de décrocher de gros contrats pétroliers en Algérie, refait parler de lui.

Traqué par la Justice italienne et Algérienne, Farid Bedjaoui continue de mener la belle vie ! Et quelle belle vie ! Farid Bedjaoui s’est offert une résidence luxueuse qui coûte pas moins de 20 millions de dollars. C’est le média italien Il Sole 24 Ore, généralement très bien informé, qui fait cette révélation fracassante en citant des sources proches de la « Guardia di Finanza », la police fiscale italienne. Le média italien affirme également qu’il a pris connaissance des comptes possédés par cet homme d’affaires algérien, réputé pour être un proche de plusieurs dignitaires du régime algérien, en Suisse, Liban, Singapour et aux Etats-Unis où les traces d’une somme de 20 millions de dollars ont été repérées. 20 millions de dollars pour une belle résidence située au coeur de Manhattan,  le quartier chic et d’affaires de New York, la prestigieuse ville américaine.

Cette acquisition indique clairement que Farid Bedjaoui ne paraît guère inquiété et ne panique nullement à l’idée qu’il fait l’objet d’une enquête judiciaire en Algérie ou en Italie. Le golden boy algérien profite toujours de sa Dolce Vita.

Article précédentAlgérie : pourquoi la célébration de l’indépendance ne suscite pas d’engouement ?
Article suivantVidéo. Le malheur de Gaza fait rire et divertir les citoyens israéliens !