Non, ce n’est pas une blague, mais une annonce bel et bien sérieuse. Les marches et manifestations publiques sont interdites en Algérie, mais les ministres algériens ont le droit de marcher dans les rues de… Paris ! 

C’est le ministère des Affaires étrangères algérien qui le confirme dans une déclaration à l’APS :  « L’Algérie sera représentée à la marche contre le terrorisme prévue dimanche à Paris par le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra ». La diplomatie algérienne ne fournit aucune explication sur les raisons de cette participation, mais elle laisse entendre que l’Algérie se joint à cette marche contre le terrorisme pour manifester sa solidarité avec les victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo lequel a fait 12 morts.

La marche de demain à Paris se veut être une marche républicaine « organisée en hommage aux victimes des attentats de Paris sera une marche européenne. Le président Hollande a personnellement invité plusieurs chefs de gouvernement à participer au rassemblement », expliquent les autorités françaises. La chancelière allemande Angela Merkel, le président du Conseil européen Donald Tusk, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le premier ministre britannique David Cameron, le président du conseil italien Matteo Renzi et le premier ministre espagnol Mariano Rajoy ont confirmé leur présence, nous indiquent plusieurs sources médiatiques françaises.

La participation de Ramtane Lamamra intervient au moment où l’Algérie a réprimé pendant l’élection présidentielle d’avril 2014 toutes les manifestations et marches dans les rues de l’opposition qui s’est mobilisée contre le 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Aujourd’hui encore les responsables de toute tentative de rassemblement dans les rues d’Alger finissent dans les commissariats ou les camions de Police. Seuls les ministres seraient ainsi autorisés à manifester en Algérie et, en préférence, à l’étranger.

Article précédent« Je suis In Salah » Par Abdou Semmar
Article suivantL’Algérien Ramtane Lamamra « marchera aux côtés » de l’Israélien Benjamin Netanyahou à Paris