Les violences commises par les membres de la délégation officielle algérienne lors d’un atelier du Forum Social Mondial  de Tunis, continuent de faire couler beaucoup d’encre. 

Dimanche, plusieurs associations et collectifs algériens autonomes et indépendants ont rendu public un communiqué dans lequel ils lportent de graves accusations à l’encontre de la « société civile algérienne » officielle, dépêchée par les autorités algériennes à Tunis. D’après ce communiqué signé par Rassemblement Action Jeunesse (RAJ), la Ligue algérienne pour la Défense des droits de l’homme LADDH, Algeria Solidarity Company (ASC), le Collectif pour l’abrogation de la loi 12/06, le Groupe anti-gaz de schiste Oran GASO, Femmes plurielles, le collectif de défense des droits des chômeurs (CNDDC), l’Association AGIR Bouira, le collectif SOS Disparus, les Algériens des deux rives ADRA et plusieurs autres associations, les activistes de la délégation officielle algérienne se sont comportés comme un véritable « commando », jeudi 26 mars, lors d’un atelier organisé au sujet de la « Résolution des conflits pour l’unité du Maghreb ».

« Des éléments se réclamant de la « société civile » algérienne, ont eu un comportement violent à l’égard d’intervenants et de participants, empêchant le débat de s’instaurer », accuse-t-on dans ce communiqué parvenu à notre Rédaction. « A la fin de la table-ronde, un membre du comité d’organisation a été violenté, alors qu’un participant a subi une agression physique. Ces éléments, constitués en véritable commando, affublé de drapeaux et de casquettes aux couleurs algériennes, ont entravé en permanence le débat », explique-t-on encore pour souligner que « ce comportement est contraire à la charte des Forums sociaux mondiaux et à leur esprit, caractérisé  par la liberté d’expression et le refus de la violence et des discours haineux ». Enfin, d’après les signataires de ce communiqué, les membres de la délégation officielle algériens responsables de ces agissements « ne représentent en aucun cas la société civile algérienne et donnent une image détestable de notre pays ».

 

https://www.youtube.com/watch?v=E7nOkKpY3MI&feature=youtu.be

Article précédentArt plastiques: « Femmes d’Alger » de Pablo Picasso en passe de devenir l’œuvre la plus chère de l’histoire
Article suivantVidéo. Ces « scènes osées » de l’Inspecteur Tahar sont-elles encore possibles aujourd’hui?