ministères de la Santé

Algérie: Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière s’apprête à activer une commission paritaire avec le ministère du Travail, afin que les patients bénéficient de contrats de soins.

Aujourd’hui, mardi, alors qu’il était invité à la radio algérienne , Elias Rahal , directeur général des structures de santé au ministère de la Santé, a indiqué que la vision moderne de la carte sanitaire vise à assurer la prise en charge des malades à travers les établissements en termes de contractualisation. .

Rahal a mentionné que les femmes enceintes bénéficient de l’accouchement dans les cliniques privées, grâce à l’utilisation de la carte de guérison.

En ce qui concerne les problèmes dont souffre le système de santé, le même responsable a souligné que la prévention et la promotion de la santé, ainsi que les soins pour le traitement, sont à la base des problèmes auxquels le système de santé est confronté.

L’intervenant a estimé que la transformation des systèmes de gestion classiques repris de la loi 18/11 vers les systèmes miniers dans les nouvelles procédures, c’est-à-dire la transformation de l’établissement public de santé en un établissement à gestion privée, est une question très importante.

Le représentant du ministère de la Santé a expliqué que le contrôle sera postérieur et non tribal, comme cela se fait actuellement.

Il a souligné que la formation sera approuvée pour tous les employés, y compris le gardien de sécurité, qui sera à l’avenir un gardien d’orientation pour faciliter la prise en charge des patients, et le bureau d’admission sera activé grâce à sa numérisation.

Le professeur Rahal estime que 2022 sera une année pour changer toutes les lois fondamentales liées au secteur de la santé.

Il a souligné que les dernières séances ont mis la main sur la blessure subie par le secteur.