blank

C’est un véritable pavé dans la marre que jette l’ancien ministre des Affaires Religieuses, Ahmed Merani. Mercredi, ce dernier affirme détenir des informations prouvant que « camp de Bouteflika » a tenté de corrompre les responsables de la chaîne de télévision privée Al Atlas TV avant que celle-ci ne soit interdite de diffusion par les autorités algériennes. 

« Le camp de Bouteflika a tenté de corrompre la direction d’Al ATLAS TV en lui promettant de lui verser une importante manne publicitaire si elle acceptait de changer sa ligne éditoriale volontairement hostile au 4e mandat de Bouteflika », a-t-il révélé dans un entretien accordé au quotidien arabophone Echorrouk. Ahmed Merani, un ancien dirigeant du parti islamiste dissout le FIS, un opposant déclaré au 4e mandat de Bouteflika, a fait savoir aussi que la censure dont a été victime cette chaîne de télévision privée est la conséquence de la panique suscitée par sa liberté de ton au sein du « camp de Bouteflika ».

Il est à souligner enfin que cet ancien ministre est poursuivi en justice pour avoir qualifié Bouteflika de « Momie » lors d’une intervention télévisée et diffusée justement par Al Atlas TV.

Article précédentUn site web pour lancer la Responsabilité sociétale des entreprises en Algérie
Article suivantAlger aura son immense et Grande Mosquée en Septembre 2015