Un candidat à la présidentielle soutient une marche anti-4e mandat

0
Advertisement

Sofiane Djilali, le candidat à la présidentielle a apporté son soutien aux contestataires du 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Ces citoyens algériens mécontents  ont décidé de se réunir samedi 1er mars à la Place Audin à Alger pour une nouvelle marche contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. 

Les anti-4e mandat commencent à recueillir de plus en plus de soutiens. Une marche à Alger, une autre en préparation à Bouira, des affiches, des Tweets et groupes Facebook… A Alger et désormais dans le reste du pays, des mouvements anti-Bouteflika ne cessent d’émerger depuis l’annonce officielle de la candidature du Président. Désormais même les acteurs politiques soutiennent ces mouvements de contestataires, le premier est Sofiane Djilali, le candidat présenté par le parti Jil Jadid, et l’un des premiers à avoir critiqué ouvertement la candidature du chef de l’Etat pour un 4e mandat. « En réalité j’ai proclamé mon soutien à la marche organisée par le Docteur Amira Bouraoui », a expliqué Soufiane Djilali à Algérie-Focus. Un soutien qu’il a exprimé publiquement sur son compte twitter :

Amira Bouraoui avait déjà participé au premier sit-in à Alger devant la faculté de Bouzaréah, auquel quatre autres personnes ont participé. Le rassemblement avait été bref, car très rapidement les manifestants ont été déplacés par la police. Ces mêmes militants ont toutefois décidé de réitérer leur action, en se réunissant à la place Audin ce samedi 1er mars à 10h. 

En outre, à l’étranger d’autres rassemblements sont prévus et sont également également soutenus par le parti Jil Jadid. « Un communiqué de la direction France-Europe du parti Jil Jadid indique également qu’il soutiendra les marches qui auront lieu en France, notamment devant le consulat de France », a indiqué Sofiane Djilali.

Pour rappel Sofiane Djilali a décidé de se retirer de l’élection après l’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Une décision qui sera officielle le 28 février à l’issue du Conseil National du parti Jil Jadid.

Article précédentBouteflika est mauvais. OK, et maintenant vous proposez quoi ? Par Abdou Semmar
Article suivantAhmed Ouyahia et Abdelaziz Belkhadem rejoignent le camp du 4e mandat