L’envoyé spécial américain pour le Moyen-Orient, George John Mitchell, a qualifié, mardi à Alger, les relations qui unissent l’Algérie aux Etats-Unis de « solides » et d' »excellentes ».

« L’Algérie et les Etats-Unis ont des relations qui durent depuis fort longtemps et ce sont des relations solides et excellentes. Nous espérons pouvoir les renforcer à l’avenir pour oeuvrer ensemble à atteindre notre objectif commun, particulièrement dans le cas du Moyen-Orient, à savoir la paix » dans la région, a déclaré M. Mitchell à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

L’émissaire américain a souligné avoir eu avec le chef de l’Etat des discussions « très intéressantes », « très sincères » et « complètes » concernant tous les points relevant de sa mission ainsi que sur d’autres questions d’intérêt commun.

M. Mitchell, qui a rappelé que l’Algérie est un pays membre de la Ligue arabe, a relevé que le président Bouteflika « est l’un des dirigeants les plus respectés et les plus considérés », ajoutant que « ses conseils et ses avis sont de la plus haute importance et du plus grand intérêt pour nous« .

« C’est pour cela que nous comptons sur ses conseils et ses avis pour poursuivre la mission que nous devons mener dans la région« , a poursuivi l’envoyé spécial américain pour le Moyen-Orient.

Il a affirmé, en outre, que « la politique du président Obama, du secrétaire d’Etat, Mme Hillary Clinton, et moi-même ainsi que celle de tout le gouvernement américain concernant la région, est tout a fait claire. Elle est en faveur d’une solution pacifique et globale du problème du Moyen-Orient ».

« Nous estimons que seule la paix pourrait nous mener vers la solution à savoir celle de deux Etats (palestinien et israélien) et c’est pour cela que nous sommes en train de travailler et nous espérons atteindre cet objectif« , a déclaré M. Mitchell, avant de rappeler que c’est sa troisième visite dans la région.

Pour l’émissaire américain, son objectif « est d’essayer avec les dirigeants de la région de trouver rapidement la meilleure solution pour atteindre notre objectif commun, à savoir la paix au Moyen-Orient ».

« Le président (Bouteflika) m’a accordé très généreusement beaucoup de son temps, mais m’a également invité à retourner en Algérie, invitation que j’ai acceptée« , a-t-il dit, ajoutant : « J’espère que nous allons travailler davantage ensemble afin de faire aboutir le processus de paix dans la région« .

« Nous sommes d’accord sur les objectifs à atteindre. Nous sommes également d’accord sur le fait que la tâche ne sera pas facile« , a souligné M. Mitchell.

Le responsable américain a affirmé, enfin, que « c’est également dans l’intérêt des Etats-Unis d’arriver à une solution pacifique globale du problème du Moyen-Orient, mais aussi dans l’intérêt de tous les peuples de la région« .

L’envoyé spécial du président des Etats-Unis d’Amérique pour le Moyen-Orient, qui est arrivé mardi à Alger, avait indiqué dans une déclaration à la presse qu’il aura lors de sa tournée dans la région des entretiens avec plusieurs personnalités dans la perspective d’avoir un appui pour « tenter de faire avancer les solutions que proposent » les Etats-Unis.

APS

Article précédentDrogue : une cascade de saisies à l’Ouest algérien
Article suivant1.200 plants d'opium saisis à Adrar