Le viaduc Trans-Rhumel, dont le chantier avance à un « rythme appréciable », est le huitième pont construit à Constantine. En plus d’être résistant aux séismes et au vent, le Trans-Rhumel, évalué à 31 milliards de dinars, sera relié à l’autoroute est-ouest par un tronçon routier d’environ 11 km.

Le viaduc large de 27 m offrira deux voies de circulation pour les automobilistes et des trottoirs à ses extrémités pour les piétons. Il reliera les deux rives de l’oued Rhumel sur une distance de plus de 1 100 m.

Le projet en est à 40 % d’avancement pour la partie « ouvrage » et à 25 % pour la partie « route », selon les responsables de l’entreprise brésilienne dirigeants le projet.

Le premier ministre, Abdelmalek Sellal affirme que « peu de villes dans le monde ont bénéficié, comme Constantine, d’autant de projets structurants ».

Lire la suite

Article précédentEntrée interdite en Algérie pour le chef de guerre libyen
Article suivantNantes : un chômeur algérien s’immole