Lors de l’opération « Bienvenue en Palestine », un haut gradé israélien a frappé un militant pro-palestinien de 20 ans originaire du Danemark.

Des images montrant un officier, frappant au visage avec son arme un militant, a soulevé l’indignation et fait passer au second plan le succès revendiqué par Israël dans le contrôle de l’opération « Bienvenue en Palestine ».

L’armée israélienne a décidé de suspendre ce lieutenant-colonel suite à la diffusion des images depuis dimanche soir sur Internet et par les médias israéliens. La vidéo montre un différend entre les soldats israéliens et des cyclistes. L’officier Shalom Eisner, s’est emporté sur l’un des jeunes hommes – identifié comme Andreas par les médias israéliens –  en le frappant avec son M-16.

 

Benyamin Netanyahou, premier ministre israélien, a de suite condamné l’attitude de l’officier en expliquant qu’elle « n’est pas habituelle parmi les soldats et les commandants de Tsahal et n’a pas sa place dans l’armée israélienne et dans l’État d’Israël ». Selon Benny Gantz, chef d’état-major israélien, cette conduite va faire «l’objet d’une enquête approfondie et serait traitée avec la plus grande sévérité ».

Ces images rappellent les photos de 2010, de soldats israéliens contre des palestiniens. Amos Harel expliquera que ces images arrivent « juste au moment où une flightilla de militants pro palestiniens étrangers – qui avait été considérablement surestimée par le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch – était en train de s’éteindre, comme prévu, dans un murmure ».

S. Viniger

Article précédentCommuniqué du MJIC. L’agression de trop !
Article suivantLégislatives. Une délégation internationale d’évaluation va suivre le processus électoral