Rachid Nekkaz vient de terminer son périple «pour le changement» effectué à travers neuf wilayas du pays et parcourant pas moins de 653 kilomètres. Arrivé aux limites de la wilaya d’Alger, il y a deux jours, le candidat malheureux à l’élection présidentielle donne rendez-vous à ses adeptes vendredi 28 novembre sur le parvis de la Grande Poste.

«Nous maintenons notre rendez-vous d’Alger à la Grande Poste, le vendredi 28 novembre à 17h avec une bougie ou la lumière de votre téléphone et un drapeau algérien pour allumer la flamme du changement pacifique en Algérie après 669 Kms de marche à travers 9 wilayas», écrit l’ancien candidat à la candidature pour la présidentielle d’avril dernier sur sa page Facebook, suivie par plus de 300.000 personnes.

Rappelons que Rachid Nekkaz a effectué un voyage à pieds de l’est de l’Algérie à Alger. Une «traversée» durant laquelle il a eu quelques difficultés puisque, le 13 novembre dernier, il a été arrêté à Béjaia. «Après avoir visité pendant 48 heures les locaux du commissariat de Seddouk, et passé 10 heures à admirer l’architecture du Tribunal d’Akbou, le juge d’instruction a décidé de nous accorder la liberté provisoire de marcher dans notre propre pays», avait-il indiqué.

Ayant autrefois vécu en France, Rachid Nekkaz avait rendu sa nationalité française et était rentré en Algérie pour se présenter à la présidentielle. La veille du dernier délai pour le dépôt de candidature, il avait signalé le vol de ses «signatures» qui lui aurait permis de se présenter à ce rendez-vous électoral. Depuis, il ne cesse de multiplier les sorties, s’affirmant même comme l’une des personnalités politiques les plus actives.

Elyas Nour

Article précédentLes diplomates et parlementaires algériens de l’étranger pourraient bénéficier d’une couverture sociale
Article suivantLamia Safiedine dans « A corps et à cris »: « s’unir quelques soient nos langages corporels »