blank

Les évènements de Ghardaïa prennent une tournure dramatique, mais cette fois-ci, dans les rangs de la police. Un élément de l’unité d’intervention de la ville s’est donné la mort ce vendredi, à l’aide de son arme de service. Un autre élément de la police judiciaire de Berriane a échappé à la mort en avalant de l’esprit-de-sel. L’inspecteur régional sud-est de la police a été mis à la retraite.

Vendredi de deuil chez la police de Ghardaïa. Au moment où la ville se préparait pour la prière hebdomadaire, un élément de l’unité d’intervention, B. M., 22 ans, et originaire de Souk Ahras, s’est donné la mort, entre midi et 13h, à l’aide de son kalachnikov, à l’intérieur de sa caserne. La thèse du suicide reste à confirmer, puisque l’enquête suit toujours son cours. «Trois de ses compagnons qui ont assisté à la sinistre scène se sont évanouis sur le champ et sont actuellement sous le choc. Ils ont perdu l’usage de la parole et demeurent pour l’instant à l’hôpital Tirichine, de Ghardaïa, où a été transférée la dépouille de la victime.

Leur témoignage est capital pour l’enquête, car nous ne savons pas encore s’il s’agit réellement d’un suicide, d’une fausse manœuvre ou autre», confie une source policière. Un peu plus tard, vers 18h, la panique gagne la Sûreté de daïra de Berriane. Un élément du service de la police judiciaire K.O., 27 ans et originaire de Aïn Defla, a avalé de l’esprit-de-sel avant de sombrer dans un coma profond puis transféré à l’hôpital Tirichine de Ghardaïa.  La cellule de communication de la Sûreté de wilaya a réfuté la thèse d’une tentative de suicide et affirme qu’il s’agit d’un simple accident. «Au lieu de boire de l’eau, il s’est trompé de bouteille et a pris de l’eau de Javel. Il a quitté l’hopital la même soirée du vendredi et ses jours sont sans danger», soutient la même source. Une version qui ne semble pas convaincre beaucoup de gens, qui se demandent pourquoi dans ce cas, il a été transféré d’urgence de Berriane où il y a un hôpital vers celui de Ghardaïa, dans une ambulance médicalisée. D’autres sources avancent carrément une autre version : «Il a pris un fond de bouteille d’esprit-de-sel et ses collègues ont paniqué, croyant qu’il avait avalé tout le contenu lorsqu’ils ont vu le contenant vide. Il a été transféré à l‘hôpital Tirichine de Ghardaïa où il a été soumis à des soins intensifs, entre autres, un lavage gastrique. Il a quitté l’hôpital la matinée d’aujourd’hui (samedi ndlr), et il s’en est sorti avec des inflammations…». Il aurait déclaré lui-même que «c’était un accident involontaire».

Lire la suite sur Le Soir d’Algérie 

Article précédentEntrepreneurs britanniques cherchent contrats à signer en Algérie
Article suivantRevue de Presse. Les véritables raisons de l’effondrement du tunnel de djebel El-Ouahch