Les affaires de corruption et blanchiment d’argent, impliquant l’ex-ministre de l’énergie et des mines, Chakib Khelil, tendent leurs ramifications en Egypte. C’est ce que révèle un journal égyptien, à travers une affaire de blanchiment d’argent impliquant une actrice algérienne, Chakib Khelil et son épouse Palestinienne Najet Khelil.

Sarah Bassam, l’ex Miss Algérie 1998, est accusée de blanchiment d’argent par la justice égyptienne, au profit du sulfureux ex-ministre algérien de l’énergie et des mines Chekib Khelil, et de son épouse. Le parquet général a décidé de geler tous les avoirs de cette actrice, évalué à 2 millions de dollars, et leur mise sous séquestre. Une interdiction de quitter le territoire égyptien est également prononcé à son égard.

Les faits de cette affaire de blanchiment d’argent sont révélés par l’unité de lutte contre le blanchiment d’argent de la banque centrale égyptienne, dépendant de la direction de la lutte contre le blanchiment d’argent du même pays, affirme le journal arabophone égyptien al yaoum al saabaâ. Sarah Bassam est accusée d’avoir reçu des transferts d’argent de la part d’une société off-shore appartenant à Chakib Khellil. Ces sommes douteuses transférées à Sarah Bassam sont estimées à 2 millions de dollars. Le pot-aux-roses est découvert suite a des acquisitions immobilières faramineuses effectuées par l’actrice en question alors qu’elle ne touche que des cachets d’actrice modestes. celle-ci a acheté une villa de 1100 m2, avec un coût de 4 millions de Livres Égyptiens, une autre villa à 3 millions de LE, un appartement et des voitures de luxe d’une valeur de 600 LE. Sarah Bassam a également fait un dépôt de trois millions de LE dans une banque.

L’accusée en question s’est installée en Egypte depuis plusieurs années où elle exerce comme actrice, en jouant des rôles secondaires dans des films égyptiens. Elle n’a cessé de clamer, depuis son installation en Egypte qu’elle se sent beaucoup plus égyptienne qu’Algérienne. Elle a affirmé cela lors de la grande polémique qui a suivi le match historique Algérie-Egypte en 2009.