Quand vient l’été, les prix des billets d’avion montent en flèche.  Cette année le Mouvement Citoyen Algérien en France (MCAF), a décidé de ne pas se laisser faire. L’association a lancé une pétition dans laquelle elle lance un appel aux responsables de l’aviation et de la compagnie nationale algérienne.

« C’est un crime de priver de vacances ces milliers de familles modestes, ces enfants qui aiment tant se rendre dans leur pays d’origine voir les grands parents, la famille sans oublier la fête de l’Aïd », écrit l’association dans sa pétition.

Le ton ferme et l’option est radicale pour le Mouvement Citoyen Algérien Français, qui estime que « les prix des billets d’Air Algérie sont synonymes de racket. Nous ne sommes pas des vaches à lait. Halte à l’arnaque […] Et comment le comparateur des tarifs par compagnie sur Internet, on constate qu’Air Algérie est plus cher qu’Aigle Azur ou Alitalia… Paris/Alger entre 475 et 900€!!!! C’est un vol qualifié et une arnaque organisée, c’est honteux et abusé….»

Action

Le MCAF  souhaite également organiser une manifestation le 15 septembre prochain à Paris. L’association ne comprend pas la hausse des prix et surtout le manque de places disponibles sur la compagnie aérienne, durant une période aussi importante que le ramadan, alors que les expatriés algériens souhaitent rejoindre leur famille.

La solution pour MCAF  serait de mettre en place  » des rotations de nuit entre les villes principales de France et d’Algérie pendant que les avions dorment aux aérogares » et enfin de « ramener le prix du billet à moins de 200 euros […] 5 jours avant et 5 après l’Aïd ».

A retenir

– une pétition a été lancée par le Mouvement citoyen algérien de France contre Air Algérie

– le mouvement organise une manifestation le 15 septembre à Paris pour dénoncer les prix des billets

– Les premiers prix des billets d’avion  débutent à plus de 400 euros chez la compagnie nationale aérienne

Amina Boumazza

Article précédentThe Daily Telegraph s’excuse pour le classement des hymnes
Article suivant« Un été à Alger » : qui a dit que le football était réservé aux hommes ?