« Rani Maknoute », « Rani Mdégouté »,  ces expressions pleines de sens pour de nombreux algériens qui n’ont pas, ou peu, de choses à faire dans leur vie, nourrissent un véritable problème de société en Algérie. Le manque cruel d’infrastructures de loisir, d’espaces verts et de manifestations culturelles aggravent de jour en jour le sentiment de l’ennui qui martyrise les Algériens notamment les plus jeunes d’entre eux. Dans ce numéro de l’émission « Abdou Sans Tabou », diffusée sur Beur TV, notre Rédacteur en Chef Abdou Semmar, décrypte les conséquences désastreuses sur le développement de notre pays de ce fléau que les autorités ne prennent pas au sérieux :