Benkirane

L’ancien Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane accuse l’Algérie de harceler le Maroc depuis 40 ans. il a ajouté que son parti défendrait le  roi en cas de guerre avec l’Algérie.

Dans son discours à l’occasion de la première réunion du Comité national après la conférence extraordinaire de son parti, Benkirane a déclaré que le régime algérien a fait du tort au Maroc et utilise les fonds pétroliers et gaziers pour déstabiliser le royaume.

Le chef du Parti de la justice et du développement a affirmé que l’Algérie fermait ses frontières avec le Maroc en raison de sa peur de l’amour des Algériens pour les Marocains.

 

 

Il a tenu l’ancien Premier ministre responsable de la normalisation des relations de son pays avec l’entité sioniste d’Algérie, affirmant : « Les relations du Maroc avec Israël sont anciennes, mais sans l’Algérie, elles n’auraient pas atteint ce stade, et je ne justifie personne ». En référence au roi Mohammed VI.

Il est à noter que le parti Benkirane, qui dirigeait le gouvernement, a subi une défaite historique lors des dernières élections législatives au Maroc, puisqu’il a reculé de la première place en 2016 et a conduit le gouvernement à la huitième place lors des élections de 2021.

Les analystes ont attribué la défaite au fait que le parti a adopté l’approche islamique, tandis que son chef, Saad al-Din al-Othmani, a signé le document de normalisation avec l’entité sioniste.

Le Parti de la justice et du développement tente de réunir sa diaspora en renvoyant Benkirane à la tête du parti et en destituant Othmani.

Il est à noter que le Parti Justice et Développement n’a cessé d’appeler à l’ouverture des frontières avec l’Algérie tout au long de son mandat de Premier ministre depuis 2011.

Il est à noter que le Maroc a conclu récemment un accord de défense avec l’entité sioniste, après la visite du ministre de la Défense Benny Gantz.

Le président Abdelmadjid Tebboune a considéré cette visite comme une honte et une honte pour le Maroc.