Les Salafistes, ces extrémistes d’obédience wahhabite qui prêchent un « islam rétrograde» continuent de sévir et de semer la haine qui a conduit à la tragédie nationale des années 90. Cette fois-ci, ils ont tenté d’imposer leur diktat dans la localité de Tixeraïne, à Alger.

Avec leur langage fondé sur le « la yadjoze » et de « Bidaa », des salafistes ont tenté d’empêcher une fête populaire traditionnelle inscrite dans le patrimoine culturel ancestral de l’Algérie : « Timechret ». Appelée communément la fête du partage, elle a pour but de renforcer les liens de la communauté car elle rappelle et enseigne les valeurs de la solidarité, du partage et du pardon.

« Les Saoudiens ne vous donneront rien car ils ne sont pas vos frères. C’est nous vos frères », a crié un citoyen qui exprimait haut et fort sa colère devant cette propagande salafiste. « Vous ne connaissez rien à la religion », a-t-il dit encore en invitant ces pseudo-salafistes à s’instruire pour sortir de leur crasse ignorance.

[fbvideo link= »https://www.facebook.com/1510465522594564/videos/vb.1510465522594564/1512678135706636/?type=2&theater » width= »700″ height= »500″ onlyvideo= »1″]

Massinissa M.