Issad Rebrab s’est dit, hier dimanche, serein concernant la procédure judiciaire déclenchée par le ministre de la Communication.  Le patron de Cevital est également revenu sur ses déclarations faisant état de l’existence d’un sentiment anti-kabyle au sommet de l’État, poussant certains malveillants à mettre en doute son patriotisme. Il affirme à cet effet que pour lui, il n’a qu’une seule patrie, c’est l’Algérie.    

Issad Rebrab le patron du groupe Cevital s’est exprimé, hier dimanche, pour affirmer sa sérénité concernant l’affaire du rachat du groupe El-Khabar contesté par le ministre de la Communication. «Je suis très confiant parce que nous sommes dans la légalité», a-t-il encore une fois martelé, ajoutant qu’il n y avait aucune raison pour qu’il soit inquiet.

Interrogé sur ses dernières déclarations à la chaîne de télévision Berbère TV, évoquant notamment un certain anti-kabylisme de la part des tenants du pouvoir, M. Rebrab a tenu à affirmer son algerianité. «Je suis Algérien. La Kabylie et les autres régions du pays font partie intégrante de l’Algérie», a-t-il clamé, comme pour se démarquer d’une quelconque tentative de manipulation de ses propos que ça soit de la part du pouvoir ou du MAK. «Pour moi, il y a un seul pays et une seule nation. On n’a qu’une seule patrie, c’est l’Algérie», a-t-il affirmé pour clore ce sujet.

https://www.youtube.com/watch?v=rjJsjpUqfno

M. Mansour

Article précédentVidéo. 8 mai 1945/ Rassemblement à Paris pour demander la reconnaissance des massacres par l’Etat français
Article suivantCorruption dans le football/ Inexplicable laxisme de la FAF