Le président uruguayen José Mujica n’a pas sa langue dans sa poche. Interviewé par la chaine publique nationale à propos de la sanction infligée à l’attaquant Luis Suarez, Mujica a violemment insulté la Fédération internationale de football (FIFA).

L’épisode a fait le tour des réseaux sociaux. Mardi, au cours du match Uruguay-Italie, la star de l’équipe uruguayenne, Luis Suarez, a mordu le défenseur italien Gorgio Chiellini en plein match. Après enquête, la FIFA a décidé de suspendre Suarez pour 4 mois et 9 neufs matchs. Depuis, cette sanction est devenue une affaire d’État en Uruguay.

Dimanche, au cours d’une interview accordée à la télévision nationale, le président uruguayen s’est exprimé sans ambigüité à ce sujet : «La Fifa est une bande de vieux fils de putes. Ils pouvaient sanctionner mais pas infliger des sanctions fascistes ». Le journaliste a alors demandé au président si ces propos devaient rester ignorés du grand public, mais Mujica a répondu que la chaine pouvait les diffuser.

Ce n’est pas la première fois que le président Mujica vole au secours de son attaquant vedette. « Moi, je ne l’ai vu mordre personne, mais ils se donnent des coups de pied et des coups très forts. Et ils les encaissent», avait-il déclaré mercredi dans la presse. Mujica était revenu à la charge quelques jours plus tard. « Je crois que cela sera inoubliable, que cela restera dans les pires moments de l’histoire du football. Cela sera une honte éternelle dans la mémoire de ce Mondial », s’était-il alors indigné.