Si les conditions de vie se dégradent à vue d’œil dans les grandes villes, que dire alors de l’Algérie profonde? Dans cette vidéo, un jeune batnéen crie, de manière aussi éloquente qu’émouvante, le mal-être de la jeunesse d’une contrée oubliée. Sans travail, ni loisirs, ni culture, ni sport, les jeunes de cette localité regardent, impuissants, filer la vie. 

L.R.

Article précédentSituation politique/ Jil Jadid formule ses propositions de sortie de crise
Article suivantVidéo. Oran/ L’association la Radieuse rend un intrigant hommage à Saïd Bouteflika