Grande émotion à Ouargla hier jeudi où un citoyen a menacé de se faire immoler devant le siège de l’APC pour protester contre la confiscation de son assiette immobilière au profit d’une femme notable de la région qui affirme haut et fort qu’elle est « protégée » par Amar Saâdani, le patron du FLN. 

Le malheureux citoyen a menacé de faire exploser une citerne de stockage de carburant si les autorités ne lui restituent pas son terrain qui lui a été dépossédé au départ au nom de l' »intérêt public ». Mais, au final, suite à plusieurs investigations, il découvre que son terrain a  été accordé à une dame influente. Livré à lui-même face à la mafia du foncier, ce concitoyen, en désespoir de cause, a failli mettre fin à ses jours. Les autorités de la commune d’Ouargla sont intervenues à la dernière minute pour le sauver in extremis.

[fbvideo link= »https://www.facebook.com/753268278119806/videos/893913460721953/ » width= »700″ height= »500″ onlyvideo= »1″]

Article précédentCorruption/Amara Benyounès cité dans une affaire d’importation douteuse en Espagne
Article suivantChalghoum Laïd : ces jeunes algériens qui ont modernisé la « Tchakhchoukha »