L’ancien Premier Ministre, Ahmed Ouyahia, a reconnu mercredi soir lors de son passage sur la chaîne de télévision privée Ennahar TV que le Président Bouteflika est « malade et n’a pas la santé de 1999 », année à laquelle il avait accédé au pouvoir. Néanmoins, Ouyahia nuance ses propos et certifie que Bouteflika demeure « intelligent et très lucide », a-t-il assuré après l’avoir rencontré à deux reprises au cours de ce mois. 

« J’ai eu l’honneur de rencontre le Président le 27 février dernier et le 6 mars dernier. J’ai discuté avec lui pendant 90 minutes lors de la première rencontre et 60 minutes pendant la deuxième entrevue. Je peux vous assurer que son intelligence et ses capacités d’analyse sont restées intactes », a ainsi Ahmed Ouyahia confié lors d’une longue interview accordée à Ennahar TV et diffusée mercredi soir.

http://www.youtube.com/watch?v=MVCEZLcAjyM

 

« Abdelaziz Bouteflika est encore une fois malade. Mais il se rétablit progressivement. Il est parfaitement capable de poursuivre sa mission à la tête de l’Etat. Il se sacrifie pour l’Algérie pour garantir à notre la stabilité dont il a encore besoin« , a expliqué encore Ahmed Ouyahia. Ce dernier a défendu ouvertement l’option du 4e mandat et assure que le Président Bouteflika devra continuer sa mission en raison de la délicate conjoncture internationale et régionale. « Nous sommes au coeur de la tornade. Nous avons besoin de rassemblement et non pas de division », a averti l’ancien Premier ministre et secrétaire général du RND, l’une des plus importantes forces politiques en Algérie.

Article précédentAmar Saïdani : Barakat ! conduit « les jeunes vers l’inconnu »
Article suivantRevue de presse. EN : Les émigrés algériens en nombre pour soutenir les Verts à Genève