Roger Milla

CAN 2022: La star du football camerounais Roger Milla, dans ses déclarations à TV 05 Monde, a directement accusé les Marocains et les Égyptiens, faisant référence aux responsables du football dans les deux pays, les accusant d’avoir tenté de gâcher le mariage du football africain au Cameroun.

L’ancien attaquant international camerounais Roger Milla a déclaré qu’il était déraisonnable que le Maroc et l’Egypte se lèvent pour gâcher l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2021 au Cameroun.

L’ancienne star de « Untamed Lions » a poursuivi sa campagne de graves accusations, affirmant que si les Marocains et les Egyptiens estiment qu’ils ne sont pas africains, ils devraient disputer la compétition « Euro » sur le continent européen, ou la compétition de la Coupe d’Asie des nations.

De nombreux analystes et critiques sportifs suite aux affaires du football africain ont vu que les accusations de Roger Milla étaient directement dirigées contre le président de la Fédération marocaine de football, Fawzi Lekjaa, en plus d’Ahmed Mujahid, chef du comité tripartite chargé de gérer les affaires de la Fédération égyptienne de football. .

La période récente a vu plusieurs tentatives de reporter la Coupe d’Afrique des nations 2021, sous prétexte de « ne pas être complètement préparé » pour les stades et de nombreuses installations, selon ce qui a été promu par plusieurs médias.

Récemment, des accusations ont été dirigées contre Al-Maghrabi Lekjaa, et a déclaré qu’il menait une campagne acharnée contre le Cameroun, afin de gâcher l’organisation du mariage continental africain à temps, afin de le transférer au Maroc ou au Qatar pour satisfaire le désir de Infantino, qui souhaite aider le Qatar à organiser diverses compétitions continentales et mondiales, avant environ un an après l’organisation de la Coupe du monde 2022.

De nombreux médias et critiques ont déclaré que la Lekjaa marocaine cherchait à servir les intérêts du président de la FIFA Gianni Infantino, dont plusieurs sources médiatiques ont révélé qu’il souhaitait soumettre le football du continent brun à ses intérêts personnels.

Et la scène a complètement changé quant à la date d’organisation de la compétition « Cannes » au Cameroun , immédiatement après l’élection de la star Samuel Eto’o, le mois dernier, comme nouveau président de la Fédération camerounaise de football.

Eto’o a joué un rôle majeur dans la mise en place de la compétition africaine dans les délais, infligeant une « forte claque » au Marocain à Geagea et tous ses partenaires, qui cherchaient par tous les moyens à gâcher l’organisation de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations.