Nabil Djellit

Algérie Foot: Le journaliste du magazine français « France Football » Nabil Djellit a attaqué l’électeur national algérien Djamel Belmadi, alors qu’il était l’invité de l’émission « Spécial Can » de la radio française « WinaMax ».

Le journaliste d’origine algérienne Nabil Djellit, journaliste du magazine français France Football, a évoqué l’incident du sélectionneur national Djamel Belmadi avec un journaliste ivoirien, dont les détails sont survenus lors de la conférence de presse après la fin du match entre l’équipe nationale algérienne et son rival sierra-léonais.

Nabil Djellit a déploré l’incident de la conférence, affirmant que l’entraîneur du bataillon « Guerriers du désert », Jamal Belmadi, a pu répondre de manière humoristique au journaliste ivoirien, ou en faisant une blague, comme lui dire par exemple , « Achète-nous un parapluie », quand il lui a parlé de la météo en Côte d’Ivoire.

Le journaliste du magazine « France Football » a poursuivi ses critiques acerbes à l’encontre de l’entraîneur du bataillon des « Verts », affirmant qu’il trouve Belmadi très irritable dans sa production médiatique, et fougueux et offensant dans ses réactions avec les journalistes.

Et il a poursuivi dans le contexte, considérant qu’aucun entraîneur de football ne peut toujours entrer en conflit avec les journalistes, et il en va de même pour l’entraîneur de l’équipe nationale algérienne, car l’affaire n’est rien de plus qu’un simple match de football, selon ses déclarations.

Nabil Djellit, journaliste pour le magazine français « France Football », a conseillé à l’électeur national algérien de se détendre, notant que le faux pas de l’équipe algérienne lors du premier match contre la Sierra Leone, à Cannes, le Cameroun n’est pas la fin du monde.

A l’issue de ses déclarations, le journaliste d’origine algérienne est allé au-delà de sa campagne de critiques acharnées, accusant le sélectionneur algérien d’agir en disant : devant la Sierra Leone. »

Nabil Djellit a subi une violente attaque de la part des pionniers des plateformes algériennes de médias sociaux, qui ont défendu l’entraîneur de l’équipe nationale de leur pays, l’Algérie, et n’a pas échappé aux critiques virulentes des journalistes, analystes et critiques de football algériens.

Les militants, les analystes et les critiques ont catégoriquement rejeté les déclarations du magazine français « France Football », Nabil Djellit, qui ont été faites contre l’entraîneur algérien Belmadi , affirmant qu’elles sont totalement non professionnelles et immorales.